Depuis de longues années, De Lijn et Siemens veillent à assurer un trafic fluide entre les villes côtières flamandes grâce au Tram du littoral. Siemens s’est chargée de l’installation de toutes les stations de traction, à l’exception du dépôt. Ces stations constituent le point de raccordement du tram au réseau électrique à haute tension. Le partenariat a vu le jour à l’issue d’une procédure d’adjudication publique où Siemens s’est révélée le partenaire le plus avantageux et le mieux positionné au niveau technique.

« Les stations de traction sont au cœur du Tram du littoral. Sans ce travail sur mesure effectué par Siemens, De Lijn ne peut pas exploiter la ligne », explique Dirk Joris, Project Manager chez De Lijn. Au total, 14 stations de traction ponctuent l’ensemble du littoral, soit quelque 70 kilomètres. Elles alimentent la caténaire et approvisionnent donc le tram en courant électrique. En 2016, Siemens a construit une nouvelle station à Coxyde. Celle-ci fournit l’électricité sur la ligne entre La Panne et Nieuport, sur une dizaine de kilomètres.

Garantie d’opérabilité du Tram du littoral

Après 30 ans, l’infrastructure technique de la station de traction de Coxyde n’était plus conforme et ne satisfaisait plus aux normes en matière de sécurité des personnes. Le remplacement devenait urgent : l’obsolescence et le manque de numérisation étaient les deux aspects à prendre en considération pour la construction de la nouvelle station.

La priorité consistait à garantir la continuité de fonctionnement du Tram du littoral, surtout pendant la haute saison.

C’est pourquoi la station de traction utilise le principe de redondance. Siemens a ainsi renforcé la sécurité, tout en garantissant la continuité opérationnelle.

Exploit technique

La situation de la station de traction de Coxyde est assez exceptionnelle : elle est abritée dans la cave d’un immeuble à appartements, ce qui implique son lot de défis à relever.

Tout d’abord, il a fallu acheminer tout le matériel à l’intérieur sur un passage exigu. Un exploit qui exigeait la plus grande prudence pour éviter les dégâts.

Une station de traction produit également beaucoup de chaleur et doit être pourvue d’un conduit d’aération. À Coxyde, un système de filtration installé derrière un élément décoratif (dunes) garantit l’absence d’infiltration de sable dans le système de ventilation.

En outre, les câbles délicats qui alimentent la caténaire sont eux aussi installés dans un endroit insolite. Ils se trouvent en effet au-dessus de la station de traction, ce qui a nécessité un aménagement adapté à l’intérieur de cette dernière. La protection des câbles, assurée par le relais de sécurité spécifique de Siemens, est essentielle, de même que la distinction à opérer entre un tram qui démarre et une éventuelle défaillance électrique.

Enfin, la sécurité incendie est elle aussi primordiale lors de projets d’électrification : Siemens a installé des portes coupe-feu, divisé la station en compartiments et coulé un sol isolant. La station de traction de Coxyde satisfait donc pleinement à la législation EMC.

Solution redondante et gestion efficace

La solution de Siemens à ces défis comporte deux volets. D’une part, le principe de redondance est appliqué dans toutes les stations de traction ; le back-up est toujours suffisant pour éviter une panne de courant généralisée. De plus, un système UPS avec module de batterie fait office d’ultime rempart de sécurité. Siemens garantit ainsi le maintien des fonctions essentielles de la station, même en cas de panne de courant éventuelle.

D’autre part, Siemens mise énormément sur le numérique dans la nouvelle station de Coxyde. La commande à distance est désormais possible via une connexion sécurisée, et l’interface homme/machine (IHM) permet de gérer efficacement les machines et d’accéder facilement à l’historique de toutes les alarmes et perturbations. Le gestionnaire peut ainsi intervenir à temps pour stabiliser et contrôler la situation.

Une station de traction de pointe en un temps record. En quelques mois, Siemens a doté De Lijn d’une nouvelle station à la pointe de la technologie à Coxyde. De la conception au contact avec les fournisseurs en passant par la construction et les tests ultérieurs, le projet a été porté de A à Z par les ingénieurs Siemens.

Dirk Joris (Projectmanager) et Patrick Brandt (Hoofd Vaste installaties) chez De Lijn Centrale Diensten, dans la station de traction à Coxyde

Résultat : une station plus petite, mais aussi plus sûre et plus performante, équipée de façon optimale pour relever les défis modernes en matière de mobilité. La sous-station de Coxyde est plus numérique que jamais : tout est configurable et programmable, ce qui permet d’intervenir beaucoup plus rapidement en toutes circonstances.

Maintenant que les différentes machines de la station de traction communiquent entre elles, l’installation est dotée de l’intélligence nécessaire afin de pouvoir gérer plus aisément le Facility Management et la communication entre les différentes stations du Tram du littoral.

Contact pour plus d’informations: gertjan.mutert@siemens.com

 

Les atouts de Siemens

  • Connaissance approfondie du domaine, expérience en technologie de production et vaste expertise en matière de projets d’électrification et de numérisation : voilà les ingrédients essentiels pour la réussite, que Siemens sait combiner comme personne.
  • Partage d’expérience : les équipes d’entretien et d’intervention de De Lijn ont bénéficié d’une formation théorique et pratique intensive d’une semaine, dispensée par Siemens. Pour les questions techniques plus complexes, la société de transport peut toujours s’adresser aux experts de Siemens.
  • Excellent service : l’assistance à l’implémentation ainsi que le support produit et système est comprise au cours des six premiers mois suivant la mise en service de la nouvelle station de traction.