Eddy Nelis, Senior Vice President Siemens Belux

La pandémie de Covid-19 a mis cruellement en lumière à quel point il était vain de vouloir planifier le futur. Mais elle a aussi révélé toute l’importance des processus digitalisés et automatisés pour réagir à l’évolution de la demande et aux nouveaux développements. Pour gagner encore en flexibilité, l’industrie a besoin de collaboration plus étroite.

Le Covid-19 nous a submergés comme un tsunami, touchant les entreprises du monde entier. Des économies se sont pratiquement effondrées du jour au lendemain : usines à l’arrêt, équipes en télétravail, réunions en mode virtuel, processus perturbés, chaînes logistiques rompues…

Nous avons pu faire front et maîtriser la situation grâce à des processus digitalisés, des technologies de pointe et une étroite collaboration avec nos clients. Ce sont ces leviers qui permettront à l’industrie de réagir avec agilité et efficacité aux nouveaux défis mondiaux et à garantir une production durable. Parce que les ressources sont épuisables, mais les données sont infinies.

La puissance de la digitalisation

Pendant la crise du coronavirus, les entreprises industrielles les plus avancées dans l’automatisation et la digitalisation ont pu augmenter ou réduire leur production de manière flexible et rapide, en fonction de la demande, voire même échapper totalement aux effets de la crise. Cela a été possible grâce à l’extraordinaire engagement de nos collaborateurs, à notre production fortement automatisée et digitalisée, avec un accès total à l’ensemble des données, et à nos logiciels éprouvés qui garantissent la sécurité et la transparence des chaînes logistiques.

Collaboration en écosystèmes

Mais la digitalisation et l’automatisation ne sont pas suffisantes à elles seules pour permettre à l’industrie de s’adapter à un monde toujours plus complexe et exigeant. La capacité de travailler en partenariat est tout aussi importante. Chez Siemens, nous sommes convaincus que la collaboration au sein d’écosystèmes commerciaux ouverts sera le modèle économique de demain.

Les solutions et applications créées au sein des écosystèmes de l’industrie – avec leurs réseaux d’acteurs et de compétences – procurent de la valeur ajoutée à tous les participants et leur facilitent l’accès aux compétences, aux clients et aux canaux de vente.

Siemens Industry Academy

Un exemple d’écosystème de ce type est la Siemens Industry Academy, qui forme les ingénieurs de demain à travers une solide collaboration ouverte entre la KU Leuven, l’UGent, 43 acteurs industriels et Siemens. Et cet écosystème n’a pas fini de se développer.

L’écosystème MindSphere lancé par Siemens voici quelques années en est un autre exemple. Aucune connaissance particulière en programmation n’est requise pour créer et proposer vos propres applications à l’intérieur de l’écosystème. Vous pouvez implémenter directement votre savoir-faire dans une application. MindSphere World fédère entreprises et organisations autour de l’IoT en général et de MindSphere en particulier. La communauté renforce les transferts de connaissances et les échanges de données en matière de technologie IoT, de processus d’entreprise, de savoir-faire et d’expérience. Sa branche BeNeLux réunit 11 partenaires complémentaires : Actemium, ATS Groep, Avercon, Engie Solutions, Festo, Rittal, Siemens, Thomas More, Vandecapelle, Yazzoom et Bizzomate.

Digitalisation, intégration de technologies de pointe et collaboration ouverte et intensive : ces trois approches permettront aux entreprises industrielles de trouver des solutions communes et de s’adapter avec davantage de rapidité et de flexibilité à l’évolution constante des exigences et des circonstances – et aux impératif de durabilité.

MindSphere World BeNeLux

Les ressources sont limitées. Les données sont infinies.

En matière de durabilité, l’industrie a désormais la possibilité de prendre ses responsabilités vis-à-vis du futur et d’agir avec plus de respect pour le climat et la préservation des ressources. Elle peut alléger la pression sur des ressources naturelles limitées en utilisant des données disponibles à l’infini. Les technologies digitales sont l’outil idéal pour cela. Penser et agir au sein d’écosystèmes est la voie à suivre, et il est absolument indispensable de disposer de collaborateurs qui s’engagent à atteindre ces objectifs.i

 

Contact: Eddy Nelis – eddy.nelis@siemens.com