Les villes jouent un rôle crucial dans la lutte contre le changement climatique. Mieux encore : selon une nouvelle étude de la Coalition for Urban Transitions (CUT), c’est là que se jouera l’avenir de la planète. Car les territoires urbains sont responsables de près de trois quarts des émissions de CO2 techniques dans le monde. Comment les rendre neutres en carbone ? Et comment la technologie peut-elle y contribuer ? Les réponses se trouvent à Siemensstadt Square.

Selon Matthias Rebellius, membre du Directoire de Siemens et CEO de Smart Infrastructure, nous devons repenser nos villes en misant sur des technologies intelligentes et sur la transition vers une énergie neutre en carbone. Et il y a urgence. Nous n’avons pas d’autre choix pour rendre les territoires urbains plus efficaces sur le plan énergétique, et donc plus respectueux de l’environnement et plus agréables à vivre.

Mais comment faire ?

Sergio Molinari, CEO de Siemens België-Luxembourg

Sergio Molinari, CEO de Siemens Belgique-Luxembourg explique déjà un élément important : on sait qu’aujourd’hui, les bâtiments sont responsables de 41% de la consommation d’énergie.  La numérisation sous forme de capteurs intelligents et de systèmes logiciels puissants et intégrés, est indispensable dans notre démarche de réduction des émissions de CO².

La meilleure façon d’améliorer les performances d’un bâtiment, c’est de le construire deux fois. En commençant par créer un « digital twin » : une réplique virtuelle du bâtiment dotée de toutes les caractéristiques et fonctions utiles. Après avoir ainsi réuni des données dynamiques et statiques de différentes sources dans des modèles 2D/3D, il sera possible de simuler les performances du bâtiment, par exemple en matière de consommation d’énergie, et de les optimiser. Une fois que le modèle virtuel sera au point, la construction proprement dite pourra débuter. Cette approche permet non seulement d’économiser de l’argent, mais aussi de réduire considérablement la consommation énergétique et les émissions de CO2.

Et elle peut tout aussi bien s’appliquer à des villes ou des quartiers entiers, en les développant d’abord de manière optimale en mode digital et en les gérant ensuite de la même façon. Siemensstadt Square à Berlin montre l’exemple.

Quartier du futur

Nous construisons Siemensstadt Square en collaboration avec la ville de Berlin. En 2030, ce quartier urbain moderne de quelque 70 hectares deviendra à la fois un espace de vie et de travail et un laboratoire pour le développement des technologies de demain. La place du même nom en occupera le centre.

Ce quartier sera également totalement neutre en carbone et en complète harmonie avec l’homme et la nature. Pour favoriser la biodiversité, Siemensstadt Square sera ouvert au maximum et composé de vastes espaces verts naturalisés, ponctués de bâtiments dont les toits et les façades seront végétalisés. La séparation classique entre chemin piéton, piste cyclable et route n’aura plus de raison d’être. Des systèmes de guidage digitaux intelligents permettront à tous les usagers de se déplacer en sécurité simultanément – d’autant que les voitures seront rares. Le quartier a été pensé pour les piétons et les cyclistes !

Planifier et optimiser en mode digital

La construction de ce nouveau quartier neutre en carbone repose, on s’en doute, sur des techniques intelligentes. Le « digital twin » est utilisé depuis le premier jour et les concepteurs ont recours au Building Information Modeling depuis la phase de planification. Tous les partenaires ont dû fournir des modèles digitaux de leurs projets dès l’appel d’offres public. Ils servent aujourd’hui de base pour tout le planning de construction et permettent de visualiser de manière vivante le futur quartier.

Selon Matthias Rebellius, il sera possible à l’avenir de gérer tout un quartier comme Siemensstadt Square en mode digital. Les habitants bénéficieront de moyens de transports publics modulaires et de bâtiments intelligents, où tous les systèmes HVAC et d’éclairage s’adapteront en fonction du nombre de personnes présentes et de prévisions d’occupation basées sur l’intelligence artificielle.

De nouveaux concepts de mobilité, comme des systèmes de gestion et de transports multimodaux intelligents, permettront de réduire la circulation. Sur le plan énergétique, les fluctuations dans la production et la consommation seront compensées par une génération d’électricité optimisée faisant appel à des sources renouvelables et des systèmes décentralisés. Et des réseaux d’électricité intelligents, entre autres, permettront d’abaisser la consommation d’énergie de la ville. Le tout sera conçu, construit et géré de manière digitale.

En savoir plus sur Siemensstadt Square ?

Découvrez les plans de Siemensstadt Square en détails, avec notamment ce podcast de Matthias Rebellius. Bienvenue dans le futur de la ville digitale décarbonée ! Ne manquez pas non plus d’explorer cette autre ville du futur : Expo 2020 Dubai. Nous avons participé à la création de cet environnement connecté, dont s’inspireront les villes intelligentes de demain.