La brasserie Huyghe veut devenir la plus écologique du pays. Elle donc besoin d’un système lui permettant de mesurer sa consommation de vapeur, d’eau et d’énergie avec rapidité et précision. C’est Hyline, spécialiste en installations industrielles, qui a apporté la solution, en intégrant chez le brasseur un système de monitoring de l’eau et de l’énergie basé sur des équipements de mesure de haute technologie de Siemens.

Delirium, Averbode, La Guillotine … La brasserie familiale Huyghe à Melle, fondée en 1654, n’est pas seulement le producteur de nombreuses bières connues. C’est aussi un ardent défenseur de la durabilité. C’est la raison pour laquelle l’entreprise a conclu un Green Deal avec le gouvernement flamand et s’est engagée à économiser l’eau. Car les brasseries l’utilisent en grandes quantités pour nettoyer leurs installations, produire de la vapeur, etc. Or l’eau est une ressource précieuse que nous devons préserver.

Par ailleurs, Huyghe voulait aussi optimiser sa consommation énergétique, ayant l’ambition de devenir le brasseur le plus durable de Belgique. Pour cela, l’entreprise devait être en mesure de surveiller ses consommations de vapeur, d’eau et d’électricité de manière à la fois simple et précise. La solution est venue de Hyline, spécialiste en installations industrielles, qui a fait appel aux équipements de mesure de Siemens.

Un processus autrefois fort laborieux…

Le brasseur voulait pouvoir suivre avec précision sa consommation d’énergie, d’eau et de vapeur sur la plateforme de visualisation WinCC existante de Siemens. Et ce, pour l’ensemble du site, ce qui exigeait près de 130 points de mesure.

Le plus grand défi était la mesure de débit de l’eau souterraine à l’intérieur des puits. Huyghe utilisait jusqu’ici des compteurs mécaniques que le responsable devait relever manuellement. Ce qui était loin d’être simple : les puits se situent sous un plancher de béton équipé d’un lourd couvercle de métal impossible à soulever seul.

La fiabilité de ces compteurs mécaniques laissait aussi à désirer, car des particules de fer s’introduisaient parfois dans les rouages de l’équipement.

Un jeu d’enfant pour Siemens 

Pour permettre un suivi plus aisé et plus rigoureux de la consommation d’eau et d’énergie, Hyline a installé une cinquantaine d’instruments de mesure à travers toute la brasserie, dont des débitmètres à effet vortex pour la vapeur et des débitmètres électromagnétiques pour le réseau d’eau.

Sur les conseils de Siemens, des débitmètres MAG 8000 ont été placés dans les puits. Comme ils fonctionnent sur batterie, ils se prêtent idéalement à une installation dans des endroits difficilement accessibles. Les résultats de mesure sont transmis sans fil – et en toute sécurité – à l’aide d’un module de communication GPRS. Et ils sont toujours parfaitement exacts, car les appareils ne comportent aucun élément mobile susceptible de se dérégler.

Les débitmètres MAG 8000 se distinguent également par leur mesure de débit bidirectionnelle, leur design sans perte de charge, leur homologation MID et leur montage simplifié.

La clé d’une consommation plus durable

Quelques tests ont suffi à Hyline et Siemens pour constater que le nouvel équipement répondait parfaitement aux exigences. Quelques optimisations plus tard, les appareils de mesure et tout le système de monitoring étaient définitivement mis en service, en juin 2018.

La consommation d’eau et d’énergie est désormais beaucoup plus facile à contrôler via le système de visualisation WinCC. Les résultats de mesure y sont actualisés tous les quarts d’heure, de sorte que Huyghe dispose en permanence d’une vue exacte de la situation.

Résultat ? La brasserie Huyghe a toutes les données en mains pour économiser l’eau et l’énergie. Sa consommation d’eau a déjà reculé de 8,5 à 3,7 litres pour un litre de bière au cours des dix dernières années, mais elle ambitionne de la faire baisser bientôt sous le seuil historique des 3 litres.

L’entreprise peut aussi transmettre des données beaucoup plus détaillées sur sa consommation d’eau à la Société flamande de l’environnement, qui dispose ainsi d’une base précise pour le calcul de ses taxes sur l’eau.

Contact: Jan.cauchie@siemens.com