Un ‘digital twin’ n’est pas une simple copie virtuelle de votre installation industrielle. Il couvre aussi toutes sortes d’aspects qui peuvent être étudiés ensemble ou séparément en fonction des besoins. On peut ainsi simuler différents processus sous forme digitale, par exemple, et choisir ensuite le plus performant pour l’implémenter sur l’installation physique. De nouveaux collègues ? Ils ont la possibilité de s’exercer sur le ‘digital twin’ sans aucune conséquence grave en cas d’erreur. Notre Livre blanc vous explique le comment et le pourquoi d’un ‘digital twin’ à travers un cas pratique.

Comment ça marche

Un ‘digital twin’ intégré peut servir à simuler virtuellement des produits (product digital twin) ou une installation de production complète (production digital twin), mais aussi à modéliser ses performances (performance digital twin) sous forme digitale.

  • Le product digital twin permet de simuler rapidement de nouveaux produits ou des variantes de produits existants. Ce module s’appuie aussi bien sur la modélisation mécaniste des réactions chimiques que sur des analyses orientées données de paramètres difficiles à simuler (IA).
  • Sur un production digital twin, vous pouvez réaliser une analyse de sécurité, opérer la mise en service virtuelle du nouveau processus de production ou l’optimiser par le biais de simulations itératives.
  • En associant ces deux types de ‘digital twin’ dans un performance digital twin, il est possible de créer une boucle de rétroaction optimale, où les données en temps réel issues du processus de production alimentent les composants virtuels pour permettre des optimisations constantes.

En plus d’utiliser des données fournies lors de la phase de conception et d’ingénierie, le ‘digital twin’ intègre aussi des données en temps réel provenant de l’exploitation et suit des modèles développés sur mesure pour votre processus de production. Cela lui permet de répondre avec la précision voulue à vos critères.

Exemple concret

Le nouveau Livre blanc de Siemens sur l’évolution d’un ‘digital twin’ zoome sur un exemple du secteur chimique, mais le ‘digital twin’ convient à toutes sortes d’applications dans les secteurs les plus divers de l’industrie des procédés. Le Livre blanc illustre l’implémentation du ‘digital twin’ d’un vapocraqueur dans une usine d’éthylène.

Il vous montre, à l’aide de diagrammes, comment le ‘digital twin’ simule virtuellement les processus, opérations, infrastructures et systèmes énergétiques sur la base de unit operations et de progiciels flexibles. Une fois créé, le ‘digital twin’ peut être utilisé pendant tout le cycle de vie de l’installation pour optimiser les process, opérer la mise en service digitale des machines, prévenir les temps d’arrêt, organiser la maintenance préventive, assurer la formation des nouveaux collègues, …

Dans le cas du vapocraqueur, le ‘digital twin’ génère entre 25 et 50 millions de dollars de bénéfice par an pour une grande usine d’éthylène et une économie allant jusqu’à 20 % sur les coûts d’ingénierie.

Jusqu’aux détails techniques

Le Livre blanc décrit en détails comment développer pas à pas le ‘digital twin’ et l’adapter à votre installation « réelle », mais aussi comment l’utiliser, tant pour l’ingénierie que pour l’exploitation, voire la réingénierie si vos besoins évoluent. Vos ingénieurs pourront jeter un coup d’œil dans les coulisses du concept, appliqué ici à la fabrication d’éthylène.

Vous aimeriez savoir comment un ‘digital twin’ peut aussi aider votre entreprise ?

Contactez Ward Aernout (ward.aernout@siemens.com), End Customer Manager Chemical Industry, ou Nicolas Catrysse (nicolas.catrysse@siemens.com), Business Development Digitalization Solutions – Process industries, pour plus d’informations.