Une protection efficace contre les cyberattaques est cruciale pour les entreprises. En effet, le nombre de cyberattaques sur les dispositifs IoT est en augmentation et pas moins de 4 entreprises belges sur 10 ont déjà été victimes de cybercriminalité. En collaboration avec ses partenaires, Siemens renforce donc encore ses efforts en matière de cybersécurité des infrastructures professionnelles critiques.

La gestion des réseaux a fondamentalement changé ces dernières années avec l’intégration de sources d’énergie renouvelables et décentralisées. En outre, la nécessité d’optimiser les réseaux et l’interaction entre les consommateurs et le nouveau marché a considérablement augmenté. Toutes ces interconnexions rendent les réseaux d’énergie numériques vulnérables à d’éventuelles attaques. La cybersécurité devient donc une priorité absolue pour les gestionnaires de réseaux d’énergie et les organismes publics.

Cybersécurité pour les infrastructures critiques

Siemens Smart Infrastructure et le Centre coopératif d’excellence pour la cyberdéfense (CCDCOE) de l’OTAN ont signé un protocole d’accord (Memorandum of Understanding, MoU) afin de poursuivre la collaboration en matière de cybersécurité pour les infrastructures critiques. Avec ce nouvel accord, les parties renforcent leur coopération actuelle en matière de formation à la cybersécurité pour les réseaux électriques. En outre, avec l’aide du logiciel de gestion de réseau Spectrum Power, Siemens obtient des informations sur les vecteurs d’attaque potentiels et peut tester de manière approfondie de nouvelles fonctions ou de nouveaux protocoles de sécurité pour ses produits et solutions.

Robert Klaffus, CEO de Siemens Digital Grid : « Grâce à sa coopération avancée avec le CCDCOE de l’OTAN, Siemens est en mesure d’acquérir des connaissances précieuses sur les nouvelles formes d’attaques et sur la manière de relever les défis changeants de la cybersécurité dans les réseaux énergétiques numériques. »

Une réussite pour tous les partenaires

Il y a deux ans, Siemens et 17 partenaires ont uni leurs forces dans la Charte de confiance, « Charter of Trust » (CoT), afin de mieux sécuriser et protéger les entreprises, les produits et les infrastructures critiques. Siemens et ses partenaires CoT travaillent en étroite collaboration avec de nombreuses autres entreprises, pour la plupart des PME, qui fournissent des composants pour les produits. Les partenaires CoT, y compris Siemens, ont intégré des exigences de sécurité dans leurs conditions générales afin que leurs partenaires les respectent également. La cybersécurité est en effet déterminée par le maillon le plus faible de la chaîne.

En savoir plus sur notre approche de cybersécurité?  Continuez à surfer

Source : article de presse – Siemens and NATO CCDCOE advance cooperation on cybersecurity for critical infrastructure