Dans une industrie de la connaissance comme la nôtre, il n’est pas facile pour les entreprises de disposer en interne de toute l’expertise technique nécessaire. Certainement pas maintenant que nous nous dirigeons vers une maintenance prédictive et prescriptive. C’est pourquoi on observe depuis quelque temps une tendance à l’externalisation des connaissances techniques. L’arrivée du concept d’« Industrie 4.0 » a rendu ces questions techniques encore plus complexes, renforçant ce besoin. Les experts de Siemens Digital Enterprise Services vous guident tout au long de la chaîne de valeur et améliorent votre propre production.

Digitalisation de la maintenance

Depuis qu’il a rejoint Siemens en 1991, Kris Kenis a vu la maintenance évoluer de manière significative. « Le service a pour but de maximiser la production tout en limitant le plus possible les coûts. Grâce à la digitalisation, nous pouvons y parvenir de manière plus intelligente. Ce terrain de jeu est toujours le même depuis que j’ai commencé, mais grâce au concept d‘Industrie 4.0, nous pouvons aborder les choses sous un autre angle, de manière plus intelligente », explique Kris Kenis avec un clin d’œil.

Aujourd’hui, il est responsable du département « Digital Enterprise Services ». « Et cela est nécessaire, car le marché exige plus de flexibilité, de qualité et d’efficacité que par le passé. La digitalisation peut tenir cette promesse, mais il faut alors disposer de personnes maîtrisant les structures IT et les applications de technologie opérationnelle, ce qui n’est pas évident pour nos clients. C’est pourquoi l’externalisation des activités de maintenance de haut niveau et la cocréation dans le cadre de projets de digitalisation de type Proof of Value ont clairement le vent en poupe. »

digital enterprise services

Le marché exige plus de flexibilité, de qualité et d’efficacité que jamais auparavant. La digitalisation peut tenir cette promesse, mais il faut disposer de personnes maîtrisant les structures informatiques (IT) et les applications de technologie opérationnelle (OT).

Garantir la performance et la qualité des machines

Et cela vaut tant pour les utilisateurs finals que pour les constructeurs de machines. Eux aussi doivent adopter la digitalisation s’ils veulent continuer à concevoir et à produire des machines et des installations compétitives. De plus, pour les constructeurs de machines, la barre est placée très haut : « Le client final ne recherche pas seulement une machine, il veut aussi une garantie de performance et de qualité. Et grâce au digital, nous pouvons aider à concrétiser ce souhait, dès la phase de conception et de design. En plus du support traditionnel, nous pouvons mettre des produits d’automatisation en service virtuellement sur un digital twin. Cela réduit considérablement le délai de mise sur le marché. Une fois la machine en service, nous aidons le constructeur à optimiser les performances de production et l’état de santé en temps réel grâce aux services d’analyse des données (Data Analytics Services ou DAS). »

« Les entreprises doivent continuer à s’investir dans la transformation digitale. C’est le moment d’accélérer face à la concurrence. »

Vers une maintenance prescriptive

Il est donc clair que de nos jours, les services englobent une dimension supplémentaire. Kris Kenis : « Par le passé, la prestation classique se résumait à une maintenance corrective. Lorsqu’une panne se produisait chez un client, nous nous empressions d’aller régler le problème. Les nouvelles possibilités digitales nous permettent de voir plus loin. Aujourd’hui, nous pouvons prédire assez précisément à quel moment une machine va s’arrêter. En y ajoutant des techniques comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, nous savons non seulement quand un incident se produit, mais aussi pourquoi. Voilà l’information cruciale dont un client a besoin. C’est ça la maintenance prescriptive. Et c’est ce que l’Industrie 4.0 peut apporter aux services. »

Digital Enterprise Services

Siemens divise ses services industriels en différentes unités : Retrofit & Modernization, Field & Maintenance, Repair Services, Spare Part Services, Support & Consulting, et Training & Digital Services. Ils couvrent donc l’ensemble du cycle de vie d’un produit, d’un système et d’une installation d’automatisation industriels.

Digital-Enterprise-Services

Le portefeuille de services de Siemens couvre l’ensemble du cycle de vie d’un produit, d’un système et d’une installation d’automatisation industriels.

Formations sur mesure

Kris Kenis : « Le segment de la formation a beaucoup évolué ces derniers temps. D’une part, les grandes entreprises souhaitent une formation sur mesure pour leurs propres installations. La collaboration avec Volvo et la haute école Odisee en est un bel exemple. Les opérateurs de Volvo apprennent à maîtriser les processus jusque dans les moindres détails sur un jumeau digital qui reproduit fidèlement l’environnement de production de Volvo, augmentant ainsi l’efficacité. La haute école Odisee met à disposition ses locaux et en retour, les étudiants peuvent apprendre la technologie. »

Services et formations à distance

D’autre part, Siemens investit dans la formation et l’accès à distance, surtout en cette période de coronavirus. Le client peut ainsi rester sur le site tout en recevant des instructions sur la façon de procéder. Siemens fournit également des plates-formes à distance telles que cRSP (common Remote Service Platform) et Sinema Remote. Chez BASF à Anvers, par exemple, les 350 appareils contrôlés par les PLC Simatic sont surveillés à distance 24 heures sur 24 via TIA Portal, y compris pour la cybersécurité et le diagnostic.

Recyclage modulaire des connaissances

Dans la lignée de ces solutions à distance, une plate-forme de formation en ligne a récemment été lancée : Sitrain Access. « Grâce à cette plateforme, nous mettons des connaissances à disposition sous une forme modulaire par le biais d’un mélange de didacticiels vidéo, de présentations, de webinaires, etc. À vous de décider quand et où vous souhaitez vous plonger dans les modules intéressants pour vos tâches. De cette façon, nous nous adaptons à la mentalité des jeunes qui entrent à présent dans l’industrie. Ils veulent bénéficier d’une aide instantanée et entretenir leurs connaissances de manière flexible et modulaire. De plus, ils peuvent directement tester ces connaissances en mode virtuel avec des jumeaux digitaux », précise Kris Kenis. « Il est important que les entreprises continuent à s’investir dans une transformation digitale. Mais à cause du ralentissement économique causé par le Covid-19, de nombreux budgets sont gelés. Or c’est le moment d’accélérer face à la concurrence », conclut Kris Kenis.

Infos supplémentaires

Pour plus de détails sur notre portefeuille de services industriels, surfez vers: http://siemens.be/services

Ou téléchargez la brochure interactive en annexe.

Contact

Prenez contact avec nos experts via  industrial-services.be@siemens.com