Le traitement des déchets est devenu une activité à forte intensité de capital en raison de la présence de machines et de procédés de haute technologie. Afin d’être assurée de manière abordable, la sécurité incendie doit devenir la priorité des entrepreneurs, également dans ce secteur. La détection de fumée peut être un outil important dans cette bataille.

Siemens propose une large gamme de solutions pour garantir une détection et une protection efficace et fiable contre les incendies. Depuis plusieurs années, il intègre également les caméras de détection de fumée d’Araani dans le package global avec lequel il va aux clients.

Et il y a de bonnes raisons à cela. Vous pouvez lire pourquoi dans la publication dans Recyclepro. Cet article n’est publié qu’en néerlandais, nous vous l’avons mis à disposition ci-dessous.

Cet article vous inspire ? Prenez contact avec nous.

 

Les caméras de détection de fumée : élément central d’un concept global de protection incendie

Au vu des articles qui paraissent régulièrement dans la presse sur les incendies dans les installations de traitement des déchets, il est clair que le secteur a besoin d’une technologie de détection ultra réactive et fiable. Ceci n’a pas échappé à Araani, qui a développé des caméras de détection de fumée intelligentes et certifiées pour y remédier. Mais pour être pleinement efficaces, elles doivent être intégrées dans un concept global de protection incendie. C’est pourquoi Araani a engagé une collaboration étroite avec Siemens.

Siemens propose une large gamme de solutions conçues pour garantir une détection et une sécurité incendie performantes et fiables. Depuis quelques années, les caméras de détection de fumée d’Araani font partie de l’offre globale que le groupe présente à ses clients. Pour Yvan Demunter, sales manager Fire Safety & Services chez Siemens, c’est une évidence : « Un système de détection incendie performant doit combiner une vitesse de réaction élevée et une fiabilité à toute épreuve. La question est de savoir avec quelle rapidité il est possible de détecter un incendie sans générer de fausses alertes. Ce double objectif fait partie de l’ADN de Siemens. Il faut toujours garder les deux à l’esprit, et les choses se corsent encore quand les défis spécifiques de l’industrie du recyclage viennent s’ajouter à l’équation. Dans ce secteur, cela commence généralement par un dégagement de chaleur, sans que la moindre flamme ne soit encore visible.

Comme les hangars sont souvent très hauts, la fumée ne parvient pas directement au détecteur placé au plafond. Or, c’est à ce moment-là qu’il faut agir. Les caméras certifiées BOSAC d’Araani apportent la solution. »

Une certification importante pour les assureurs

Siemens a réalisé une étude de marché approfondie afin de trouver les bonnes caméras de détection de fumée pour compléter son portefeuille. La maturité technologie de la solution (pour éviter les fausses alertes) et la certification BOSEC ont largement influencé son choix. Pieter Claerhout, CEO d’Araani : « Le traitement des déchets est une activité à forte intensité de capital car il fait appel à des machines et des processus high-tech. Si elles veulent pouvoir s’assurer à un coût raisonnable, les entreprises du secteur doivent considérer la sécurité incendie comme une de leurs priorités. Et on voit que l’idée fait son chemin. Les entreprises de recyclage sont de plus en plus convaincues de l’importance de la détection de fumée. Grâce à l’intelligence que nous avons intégrée dans notre caméra, le système est parfaitement en mesure de garantir les performances qu’elles demandent. Et la certification BOSEC est la preuve de la fiabilité du système. Car étant donné toutes les normes légales complexes, la sécurité incendie est devenue un travail de spécialiste. »

Pieter Claerhout Araani: “Grâce à l’intelligence que nous fournissons à notre caméra, elle peut garantir exactement les performances exigées par le marché.”

Des systèmes hybrides

Mais Pieter Claerhout prévient : les caméras de détection de fumée ne règlent pas tout. « Placer des caméras au plafond ne suffit pas. il faut réfléchir au scénario et à ce qu’il pourrait se passer. La sécurité incendie part toujours d’une analyse de risque sur place, qui doit prendre en compte tous les éléments. Il est possible qu’il faille faire des choix technologiques différents dans chaque zone en fonction des risques identifiés. Le concept de sécurité incendie doit être global et couvrir aussi bien la détection que l’intervention, l’installation et la maintenance. C’est la raison pour laquelle nous sommes fiers que Siemens soit notre premier platinum partner. Siemens possède une large expertise et peut fournir un concept cohérent partout dans le monde pour contrôler le risque d’incendie. »

Yvan Demunter de Siemens: «En fonction de l’accent mis par le client, nous pouvons intégrer les images de la caméra dans un système de gestion de bâtiment tel que Desigo CC ou dans un système de gestion vidéo tel que Siveillance. Toutes les techniques s’intègrent alors dans une seule solution. »

Double intégration pour plus de tranquillité d’esprit

Le portefeuille de Siemens s’articule autour de trois piliers : détection, réaction et gestion. La détection incendie, associée à des centrales qui activent les moyens de lutte contre l’incendie (des systèmes d’extinction par exemple), est un choix logique pour les entreprises. « Mais la troisième étape devient de plus en plus importante elle aussi. Elle se base essentiellement sur des logiciels de gestion qui aident les entreprises dans leur stratégie d’intervention », explique Yvan Demunter. La caméra de détection de fumée est intégrée en tant que détecteur certifié dans Sinteso, le système de détection incendie de Siemens. Le respect de la norme est ainsi garanti, ce qui est important pour l’utilisateur, l’organisme certificateur, les pompiers et l’assurance. Et cela permet d’offrir davantage de fonctionnalités, de confort et de tranquillité d’esprit. En outre, les images vidéo sont totalement intégrées dans le système de gestion. En cas d’incident, l’utilisateur pourra procéder à une vérification de l’alarme ou constater en direct l’ampleur du problème – bref, il sera en mesure de prendre plus facilement les bonnes décisions. Selon les désidératas du client, cette intégration peut se faire dans un système de gestion technique du bâtiment tel que Desigo CC ou dans un système de gestion vidéo comme Siveillance. Toutes les techniques sont réunies dans une seule et unique solution.

Plus qu’un simple recyclage

Cela fait plusieurs années déjà que les deux partenaires collaborent de manière intensive. « On voit que le secteur du recyclage évolue. Il traite la sécurité incendie avec plus d’intérêt et de professionnalisme que par le passé. La réflexion progresse et les investissements suivent. Nous avons déjà mis plusieurs belles références à notre actif. Y compris d’ailleurs dans d’autres secteurs. Notre expertise et notre solution conjointes peuvent apporter une valeur ajoutée partout où il est impossible d’arrêter purement et simplement des processus. Comme dans le secteur énergétique, par exemple, ou l’industrie des procédés, les infrastructures critiques… », concluent Pieter Claerhout et Yvan Demunter.

Texte : Valérie Couplez