Beaucoup de nos locomotives diesel roulent sous des lignes électriques qu’elles ne peuvent pas utiliser. Cependant, un entraînement électrique est plus écologique et plus rentable. C’est pourquoi Siemens Mobility a développé la locomotive Vectron Dual Mode qui utilise les avantages de la propulsion électrique lorsque cela est possible et passe au diesel si nécessaire. De cette manière, nous contribuons à réduire les émissions de CO2 du trafic ferroviaire. Contactez-nous pour plus d’informations.

Vers un monde électrifié et propre

Le transport ferroviaire en lui-même est un choix durable. Les trains transportent facilement des masses de personnes et de marchandises en même temps. Ils retirent un nombre considérable de voitures et de camions de la route. Cela signifie moins d’embouteillages, moins d’accidents, mais surtout moins d’émissions et de pollution atmosphérique.

Mais cela peut même être «plus propre». Une partie du réseau ferroviaire n’est pas électrifiée. En Belgique, ceci représente environ 100 km. Des locomotives diesel sont utilisées pour combler ces parties souvent rurales. Ceux-ci sont bien sûr utilisés non seulement pour la section non électrifiée du chemin de fer, mais pour le parcours complet. Par exemple, en Allemagne, 80% des locomotives diesel roulent sous des lignes électriques qu’elles ne peuvent pas utiliser. Une occasion manquée.

Les locomotives électriques sont plus économiques

Les locomotives électriques ne sont pas seulement plus respectueuses de l’environnement, elles sont également trois fois moins chères que les locomotives diesel traditionnelles calculées sur toute leur durée de vie. Les locomotives électriques (avec peu de pièces mobiles), par exemple, nécessitent moins d’entretien qu’un moteur diesel avec tous ses pistons, soupapes, turbines et chaînes. Une locomotive diesel doit également transporter son propre carburant, et ce poids supplémentaire réduit l’efficacité. Une étude réalisée au Royaume-Uni a calculé qu’une propulsion électrique ne représente que 55% du coût du carburant par kilomètre d’une locomotive diesel.

Mais l’électrification du rail partout n’est pas possible, par exemple dans les gares de triage (par exemple dans les ports ou chez les grands industriels). Là, une locomotive diesel est invariablement utilisée pour effectuer l’approvisionnement et la manutention du matériel par train de conteneurs. La déconnexion et l’accouplement d’une locomotive électrique entraînent des retards et le temps, c’est de l’argent.

Le meilleur des deux mondes: Vectron Dual Mode

Siemens Mobility aspire à un équilibre écologique et économique de sa flotte ferroviaire. Elle a développé le Vectron Dual Mode pour réduire les émissions de CO2 du trafic ferroviaire. Cette locomotive est alimentée électriquement sur les itinéraires avec ligne aérienne électrique, avec les avantages écologiques et économiques décrits ci-dessus. Mais sur les parties non électrifiées de l’infrastructure ferroviaire, la locomotive passe en toute transparence à la commande diesel.

La locomotive Vectron Dual Mode est basée sur la plate-forme Vectron, qui connaît un grand succès. Il a une largeur de voie de 1 435 mm et pèse 90 tonnes. La locomotive est conçue pour un système de 15 kV AC et est équipée d’un système de sécurité PZB. Quel que soit le mode de conduite, le Vectron Dual Mode dispose de 2000 kW de puissance de traction à bord. Le réservoir de carburant a un volume de 2 600 litres et la locomotive atteint une vitesse maximale de 160 km / h.

La Deutsche Bahn a récemment commandé 400 de ces locomotives pour sa division DB Cargo. En Belgique, le Vectron Dual Mode n’a pas encore été homologué, mais les perspectives sont encourageantes. De cette manière, Siemens Mobility contribue à réduire les émissions de CO2 de notre transport ferroviaire, sans perdre de vue la rentabilité économique.

Souhaitez-vous également savoir comment Siemens peut rendre votre mobilité plus verte et plus rentable? Contactez-nous pour plus d’informations.