Loin d’être un aspect isolé, la sécurité est un pilier essentiel du bâtiment, de sa gestion et de l’expérience des collaborateurs et visiteurs. Si une politique de sécurité moderne est importante pour l’image d’une entreprise, elle lui permet aussi de se profiler, de renforcer sa marque et d’offrir plus de confort tout en améliorant son efficacité opérationnelle. Thomas Vancoppernolle, manager responsable de l’activité Security chez Siemens, explique quels sont, pour lui et pour Siemens, les priorités et les opportunités de la sécurité dans les bâtiments intelligents de 2021. Vous aimeriez en savoir plus sur les enjeux de la sécurité pour votre entreprise ? Contactez-nous.

La protection des infrastructures englobe aussi bien les bâtiments que les équipements et/ou les personnes. Pour assurer cette protection, nous faisons appel à différentes solutions technologiques – vidéosurveillance, contrôle d’accès, systèmes de détection… – en restant toujours en phase avec les tendances et les nouveautés du marché, comme l’intelligence artificielle (IA), les réseaux neuronaux, les solutions mobiles ou les systèmes dans le cloud.

Première tendance : les logiciels sont au cœur du concept de sécurité

L’évolution est très rapide dans ce domaine. Par le passé, la sécurité s’appuyait surtout sur des produits et des solutions. Elle était centrée sur le matériel, tels que les lecteurs de badges, les caméras, etc. Aujourd’hui, tout tourne autour des logiciels et de l’intelligence artificielle – et de leur évolution. L’interprétation et le traitement des données jouent par conséquent un rôle capital. Les données sont un nouvel outil indispensable pour sécuriser un bâtiment. Elles sont le point de convergence entre la sécurité et l’informatique, et un formidable accélérateur de l’évolution technologique. Pour Siemens, il est évident qu’il faut une vision et un politique claires pour suivre de près les évolutions qui se dessinent tant dans le domaine de la sécurité classique que dans celui de l’IT et de la cybersécurité.

« Les données jouent un rôle important dans de nombreux domaines. En matière de sécurité, elles sont un maillon indispensable. » – Thomas Vancoppernolle

La sécurité basée sur l’exploitation des données exige une approche proactive : comment renforcer les processus quotidiens du client à l’aide de la technologie ? La sécurité est, et restera, le point de départ. Mais le support aux opérateurs et aux utilisateurs du bâtiment est également important. Ces derniers ont de véritables antennes et la technologie peut très clairement avoir un impact positif ou négatif sur leur « expérience utilisateur ». Les tendances récentes, comme le new way of working et même le corona, jouent un rôle à ce niveau et imposent des exigences supplémentaires en termes de flexibilité et de réactivité notamment. De quoi a besoin l’utilisateur au sens le plus large du terme ? Et quel support la technologie peut-elle offrir à cet égard ? Ce sont les questions auxquelles nous tentons de répondre. Car l’objectif est de rendre l’entreprise ou l’organisation à la fois plus sûre et plus intelligente. Les données permettent de prendre des décisions plus judicieuses et d’anticiper les risques ou opportunités à venir.

Siemens est l’une des rares entreprises capables d’offrir une solution globale centrée sur l’expérience et le confort de l’utilisateur et du visiteur, sans jamais perdre de vue l’aspect sécurité. Cela se traduit également par des gains d’efficacité, bien que ce ne soit pas une finalité en soi.

Deuxième tendance : la technologie harmonise et sécurise les processus

Les systèmes de sécurité recèlent une foule de données et d’informations qui créent de la valeur ajoutée, tant pour les processus de sécurité que pour d’autres applications. Les systèmes de contrôle d’accès enregistrent les données de présence, les caméras génèrent des métadonnées permettant d’analyser l’environnement… Ces capteurs procurent donc énormément d’informations intéressantes, qui sont stockées dans le système de gestion logiciel.

Exemple pratique : la digitalisation du processus de gestion des visiteurs à l’intérieur et aux alentours des bâtiments. Autrefois, les visiteurs se présentaient généralement à l’accueil dans le hall d’entrée et la personne à la réception notait leurs données. En 2021, tout le processus est, dans l’idéal, digitalisé : depuis la prise de rendez-vous jusqu’à l’entrée et la sortie le jour dit, en passant par l’organisation. Le tout conformément aux règles spécifiques de l’entreprise et au règlement général sur la protection des données (GDPR, ndlr.). Les visiteurs reçoivent à l’avance les informations dont ils ont besoin pour s’organiser et s’annoncer. Pour le gestionnaire du bâtiment, c’est un facteur de sécurité intéressant, étant donné qu’il sait exactement qui est attendu à quel moment et quelles sont les mesures éventuelles à prendre. Le visiteur reçoit ensuite un badge digital sur son smartphone qui lui donne accès aux espaces dans lesquels il doit se rendre (site, parking et/ou salles de réunion) le jour du rendez-vous, et uniquement ce jour-là, ce qui augmente encore la sécurité. L’arrivée du visiteur, y compris son enregistrement et son identification, est notée de manière totalement automatique et digitale à l’aide d’un kiosque relié au système de contrôle d’accès intelligent. Il n’est donc plus nécessaire d’inscrire le visiteur manuellement. Le choix d’un workflow standardisé permet de garantir la sécurité et le respect de tous les processus et politiques de l’entreprise dans ce domaine.

Troisième tendance : les écosystèmes exigent une expertise adaptée

Il devient difficile pour une entreprise de réunir tout le savoir-faire requis en matière de sécurité, car il s’agit d’un domaine complexe, où les systèmes évoluent à un rythme accéléré, avec des échanges de données de plus en plus nombreux et une intégration croissante avec la cybersécurité et les solutions de sécurité physique. Les synergies et les partenariats sont indispensables pour offrir aux clients des solutions complètes à haute valeur ajoutée dans le cadre de concepts de sécurité clés en main. C’est ainsi que Siemens a récemment réalisé un projet en collaboration avec une entreprise spécialisée dans la gestion de parking et de la mobilité. En alliant leurs solutions et leur expertise, les deux entreprises ont pu élaborer une solution qui digitalise, sécurise et automatise l’accès au site conformément aux nouvelles tendances de mobilité électrique, de covoiturage, etc. Les possibilités sont infinies : une personne qui fait du covoiturage, par exemple, se voit automatiquement attribuer un emplacement de parking plus avantageux grâce à une connexion intelligente entre le système de mobilité et le système de contrôle d’accès.

La philosophie de Siemens est de faire preuve d’ouverture d’esprit et d’évolutivité dans le développement des solutions de sécurité. Il arrive encore trop souvent que des entreprises optent pour une approche centrée sur la technique et le produit, sans tenir compte de l’ensemble des risques et des opportunités. Or il est possible d’exploiter toutes les possibilités, à condition de considérer la sécurité comme un vecteur d’informations important qui peut avoir un impact non négligeable sur les collaborateurs, les visiteurs et les clients.

En matière de sécurité, le sur-mesure constitue de plus en plus une exigence essentielle. Les produits et systèmes doivent être alignés sur les besoins et les processus des clients, ce qui n’était pas le cas auparavant, sauf en de rares exceptions. Tout cela nécessite un degré élevé d’ouverture et de transparence. C’est l’approche que nous avons adoptée chez Siemens et elle ne se limite pas au choix de nos systèmes et produits. Dans notre politique RH aussi, nous développons notre expertise dans divers domaines : spécialistes de la sécurité, experts IT, développeurs de logiciels…

« Nous avons besoin de ces profils et de ce savoir-faire pour transposer le modèle d’écosystèmes dans la pratique et offrir en permanence de la valeur ajoutée à nos clients. » – Thomas Vancoppernolle

Les décisions de sécurité importantes sont souvent étudiées et prises trop tard, ce qui limite de facto les possibilités. Et comme ces restrictions ne se font sentir qu’au moment où le système est opérationnel, il est impossible de faire machine arrière. C’est pourquoi nous recommandons de demander conseil à un stade précoce et de réfléchir en amont à la valeur ajoutée de la sécurité au sens large du terme. Il faut construire sur des bases solides pour pérenniser son investissement.