Comment concilier la durabilité et le bien-être animal avec des exigences de qualité et d’efficacité toujours plus strictes ? L’élevage de porcs de David Martain et Inge Van de Steene, à Aarsele, montre le bon exemple. Leur entreprise Marvaco a inauguré en mai dernier un système d’alimentation entièrement automatique dans lequel les composants de Siemens jouent un rôle central.

En Flandre, Marvaco est une référence. C’est en 2001 que David et Inge ont repris l’élevage des parents de David, lui donnant bientôt un nouvel élan grâce à leurs idées nouvelles en matière de circuit court et de durabilité. L’entreprise a d’ailleurs eu les honneurs de la presse en mars 2019 : deux fois trois heures de musique par jour pour réduire le stress des porcs et garantir la qualité de la viande.

Innovation débridée

La musique fait partie du cahier des charges que David et Inge ont reçu de Breydel, producteur belge de viande de porc artisanale, devenu acheteur exclusif de Marvaco en 2019. Réputé pour la qualité supérieure de ses produits, Breydel impose des exigences sévères à ses fournisseurs et met également la barre très haut en termes de bien-être animal et de durabilité.

L’entreprise a trouvé un partenaire idéal en Marvaco. « Nous accordions déjà une grande attention aux circuits courts, à la récupération de l’eau et au bien-être animal, mais depuis la collaboration avec Breydel, nous sommes encore allés un pas plus loin », explique David. « En plus de la musique, les animaux bénéficient de plus grands espaces et nous récupérons toute l’eau de pluie. »

« Les critères de qualité de Breydel imposent une alimentation très spécifique. C’est pourquoi nous avons élaboré 12 recettes, qui sont réalisées automatiquement à la demande de l’opérateur. »

David Martain, Marvaco

L’alimentation : un facteur déterminant

Pour répondre aux critères de qualité de Breydel, David a décidé de gérer lui-même toute l’alimentation de son cheptel. Les effets ne se sont pas fait attendre. « L’alimentation est un facteur déterminant pour la santé des bêtes en général. Elle stimule ou freine leur croissance », commente David. « Pour pouvoir gérer nous-mêmes ce processus complexe, nous avions besoin d’une solution automatisée. »

 

David et Inge ont pris contact avec le constructeur Quintyn Gebr. , à Zulte, qui a développé le concept mécanique du système d’alimentation. Thoré I&C, partenaire de Siemens basé à Poperinge, s’est chargé de l’installation électrique, de l’automatisation et du logiciel de traçabilité.

« Les porcs que nous livrons à Breydel doivent répondre à des critères de poids très stricts », ajoute David. « Nous devons donc prévoir une alimentation spécifique pour chaque type : truie, porcelet ou porc charcutier. Nous avons élaboré 12 recettes au total, qui sont régulièrement évaluées et adaptées par des experts en nutrition. »

Précision avant tout

« Un des grands défis de ce projet était l’intégration de multiples composants différents : des PLC aux ponts-bascules en passant par l’instrumentation », explique Nico Thoré, gérant de Thoré. « C’est la raison pour laquelle Siemens était la meilleure solution pour cette installation : comme ils peuvent tout livrer, les différents éléments s’harmonisent parfaitement entre eux. C’est essentiel aussi pour la précision de la production. »

Système d’alimentation automatique, powered by Siemens

Le système d’alimentation automatique de Marvaco comprend notamment les composants Siemens suivants :

Circuit court, rentabilité rapide

L’unité d’alimentation automatique correspond en tous points à la philosophie de Marvaco : fournir de manière durable de la viande porcine de qualité en veillant au bien-être des animaux. David : « En gérant nous-mêmes l’alimentation, nous pouvons non seulement contrôler la qualité, mais aussi faire en sorte que le circuit soit le plus court possible. »

Contact Siemens: Tom De Wilde – tom.de_wilde@siemens.com