L’interconnexion Nemo Link® permet le transfert de 1 000 MW d’électricité entre la Belgique et le Royaume-Uni avec la technologie HVDC Plus de Siemens. Siemens a construit les stations de conversion qui abritent cet équipement HVDC de pointe à Herdersbrug (Belgique) et Richborough (Royaume-Uni). Une cérémonie d’inauguration officielle s’est tenue le 5 décembre à Herdersbrug (près de Bruges) en présence de dignitaires belges et britanniques, de membres de la Commission européenne ainsi que de représentants des autorités locales et de partenaires

Nemo Link® est une joint venture entre le gestionnaire de réseau de transport d’électricité Elia (Belgique) et l’opérateur de réseau National Grid (Royaume-Uni) qui a pour objectif d’échanger de l’électricité en technologie haute tension à courant continu (HVDC) entre les deux pays. Cette interconnexion d’une capacité allant jusqu’à 1 000 MW relie les réseaux électriques belge et britannique au moyen de câbles sous-marins.

Sécurité d’approvisionnement renforcée

Longue de 140 kilomètres, la nouvelle interconnexion HVDC permet d’importer et d’exporter de l’électricité et de prendre en charge l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau, renforçant ainsi la sécurité d’approvisionnement des deux pays. Elle fait partie des projets d’intérêt commun soutenus par la Commission européenne afin d’encourager la création d’un marché européen intégré de l’énergie.

Technologie HVDC Plus

Cette réalisation repose sur la technologie HVDC Plus de Siemens, qui a construit une station de conversion HVDC de chaque côté de la Manche permettant de transporter 1 000 mégawatts (MW) de puissance électrique à une tension de transport de ± 400 kilovolts (kV) DC. Le courant alternatif (AC) est transformé en courant continu (DC) dans la première station de conversion et reconverti de DC en AC dans la deuxième station, à l’autre extrémité de la liaison. Hautement contrôlable et flexible, le système HVDC Plus procurera des avantages opérationnels aux deux réseaux de transport. Les projets HVDC réalisés par Siemens à travers le monde totalisent une capacité de 6,3 gigawatts.

Sword of Honour

En septembre 2017, le projet Nemo Link® a franchi le cap d’un million d’heures-homme sans le moindre accident du travail avec arrêt, ce qui a valu à Siemens de remporter le prestigieux « Sword of Honour 2017 » du Conseil britannique pour la sécurité. Ce trophée est décerné uniquement aux entreprises qui vont bien au-delà des normes ESS communément appliquées.

Prochaine étape

Une phase de test avec échange d’énergie a débuté, elle permettra de s’assurer que tout est opérationnel. Ce sera la dernière étape de la réalisation du projet avant sa mise en service. Cette mise en service est prévue pour le premier trimestre 2019. L’interconnexion sera alors directement opérationnelle et participera à l’intégration du système électrique européen.

Lisez le communiqué de presse complet paru le 5 décembre 2018.