La sécurité incendie est une matière complexe, liée par de nombreuses lois et règlements qui ne sont pas toujours bien coordonnées. Siemens veut jouer un rôle important dans son amélioration et sa clarification. Pour assurer le bon fonctionnement des systèmes de sécurité incendie, Siemens a contribué à un tout nouveau code de bonne pratique de FireForum sur le thème d’annonce, d’alerte et d’alarme. Le document explique les différents termes, tente de mettre une fin aux différentes interprétations et donne des directives pratiques aux utilisateurs.

La sécurité incendie est une activité hautement standardisée, dans laquelle toutes les exigences et réglementations sont contenues dans divers textes juridiques et normes. Pourquoi alors faut-il un code de bonne pratique? «Le code de bonne pratique est subordonnée à la législation et aux normes, mais le document a sans aucun doute de la valeur», déclare Bart Van Geite, Senior Fire Safety Expert chez Siemens.

Document consultatif

L’objectif était de produire un document facilement lisible qui clarifie quelques aspects importants dans le domaine de la sécurité incendie: l’annonce, l’alerte et l’alarme. «Le plus gros problème est que ces termes sont régulièrement confondus entre eux», déclare Van Geite. « Il est donc important de définir clairement ces termes et de les approfondir davantage. »

« Ce code de FireForum est un document consultatif. Il n’impose pas d’obligation, mais peut clarifier et relier les lois ou réglementations existantes. » Et il y a un besoin absolu pour cela. «De nombreuses règlements et normes sont sujettes à interprétation. Parfois, ils contiennent des ambiguïtés, ou la solution préférée dépend du contexte spécifique. Une norme dit ce qui est autorisée et ce qui ne l’est pas, mais ne peut pas donner de conseils. Un code de bonne pratique d’autre part bien.” – Bart Van Geite – Senior Fire Safety Expert Siemens

La différence entre l’alerte et l’alarme

Par exemple, il existe une différence fondamentale entre «l’alerte» et «l’alarme». «l’alerte signifie: avertir une équipe d’intervention interne. C’est un signal que tout le monde dans un bâtiment devrait pouvoir envoyer. L’alarme, par contre, est l’ordre d’évacuer toutes les personnes. Cela ne doit être donné que par des personnes autorisées », déclare Van Geite. «En Belgique, les boutons d’alerte et d’alarme sont parfois placés l’un à côté de l’autre, ce qui crée de la confusion. Qui doit appuyer sur quel bouton? »

Il y a aussi confusion sur la sirène qui l’accompagne. «Un signal auditif est souvent utilisé pour avertir l’équipe d’intervention, et un autre pour faire évacuer le bâtiment. Comment expliquez-vous aux personnes présentes dans le bâtiment ce que le bruit signifie qu’elles doivent quitter le bâtiment? D’un point de vue juridique, un tel système est parfaitement en ordre, mais est-ce un bon système? »

Solutions

Le nouveau code de bonne pratique offre des solutions. Par exemple, le code conseille de ne pas avertir les services d’intervention internes via des sirènes, mais via un système de radiomessagerie par exemple. «Autre exemple: le code recommande de ne pas placer les boutons d’alerte et d’alarme l’un à côté de l’autre lorsqu’ils doivent être actionnés par des personnes différentes. Un bouton d’alerte doit être accessible à tous, un bouton d’alarme uniquement pour le personnel autorisé », explique Van Geite. «Le code sert aussi du vin clair en ce qui concerne la couleur des boutons. Parfois, ils sont rouges, parfois ils sont jaunes, il n’y a aucune uniformité. Cela peut conduire à des situations dangereuses. Les gens doivent savoir immédiatement sur quel bouton appuyer lors d’une urgence.»

Conseils pratiques

De plus, le code de bonne pratique contient également de nombreux conseils pratiques. «Nous voulons utiliser cela pour servir les gens du terrain. Non seulement les agents de sécurité, les conseillers en prévention les concepteurs et les bureaux d’études, mais aussi les personnes sur le terrain et les parties, qui ne sont pas forcément en contact avec la sécurité incendie chaque jour, devraient pouvoir profiter de la règle. Ce code de bonne pratique est un document qui peut être utilisé tout au long du cycle de vie d’une installation.»

Plus que la simple vente de produits

Le code de bonne pratique a été rédigé pour l’asbl Fireforum par un nombre de parties différents, dont une délégation d’Agoria Fire Technologies, des organismes d’inspection accrédités et des entreprises spécialisées. Siemens était l’une des parties autour de la table et membre actif de l’organisation patronale sectorielle Agoria Fire Technologies, anciennement Fabrimetal, depuis de nombreuses décennies. «En tant que leader technologique, nous proposons des produits de haute qualité, mais notre rôle va au-delà de la simple vente de produits. Nous regroupons notre expertise et notre savoir-faire d’application dans des directives de planification que nous mettons à la disposition de nos employés à l’échelle internationale bien avant que les normes de détection d’incendie n’existent », déclare Van Geite. «Nous assistons nos clients dans la conception, la réalisation, l’exploitation et la gestion du cycle de vie. C’est ainsi que nous voulons établir une relation à long terme avec nos clients. Une bonne connaissance des normes et une forte implication dans ce processus sont donc fondamentales. En contribuant à ce code de bonne pratique, nous voulons contribuer à augmenter la qualité des systèmes de sécurité incendie et lever les ambiguïtés.

Avez-vous des questions sur votre installation de sécurité incendie ou avez-vous des doutes sur la bonne application dans votre situation spécifique? Alors assurez-vous de contacter Siemens.