Peter Gorrebeeck, Business Unit Manager chez Siemens Smart Infrastructure, ne doit pas partir au travail plus tôt ce vendredi. Il sait par expérience qu’il y aura encore suffisamment de places libres sur le parking. C’est le type de connaissance que l’infrastructure qui nous entoure pourra générer elle-même à l’avenir. Avec, à la clé, plus de confort, d’efficacité et de durabilité.

Chaque jour, nous sommes étonnés de voir à quel point la technologie numérique nous fournit de meilleurs conseils et des informations plus ciblées. Il suffit de penser à l’application santé qui nous indique chaque jour le nombre de pas que nous prenons. Nous constatons également une telle tendance dans les technologies de construction innovantes», explique Peter Gorrebeeck.  Autrefois, on augmentait le chauffage quand on avait froid. Mais les bâtiments modernes adaptent automatiquement la température aux exigences de confort des occupants avec des systèmes qui connaissent nos besoins grâce à des réglages préférentiels, des données historiques et des prévisions (météo). »

Économies d’énergie

Ce développement résulte de la convergence entre la technologie de l’information (IT) et la technologie opérationnelle (OT). « Si mon smartphone sait quand et où je serai en réunion, il peut partager cette information avec la technologie du bâtiment et moduler la température de la salle de réunion à l’avance. C’est plus confortable, mais aussi plus performant sur le plan énergétique.

L’aspect humain est central

La technologie des bâtiments de Siemens est prête pour le passage à un environnement piloté par les données. Le rachat récent des entreprises IT américaines Comfy et Enlighted lui a donné un coup d’accélérateur. « Quand on sait comment les gens utilisent un bâtiment, on peut procéder à des ajustements, grâce aux interactions individuelles avec les systèmes et à l’analyse des données. Outre la température et le chauffage, on peut aussi optimiser la sécurité et la protection incendie, ou rapprocher physiquement des départements qui coopèrent souvent entre eux afin que les collaborateurs puissent se parler plus facilement. Dans notre société de haute technologie, l’aspect humain est central : nous sommes plus heureux dans un environnement confortable. »

Expérience individuelle

Les employeurs ont bien compris qu’un environnement de travail agréable augmente la productivité. « Le nouveau siège central de Siemens à Zug (Suisse) est une vitrine des solutions de notre division », dit Peter

L’Agnelli Foundation à Turin (Italie) a fait appel à l’internet des objets (IoT) pour transformer son environnement classique en un espace intelligent et anticiper les évolutions futures sur ses 3 000 m² de bureaux. Découvrez le résultat dans cette vidéo.

En plus des équipements techniques standard, les entreprises investissent dans une technologie qui rend les bâtiments « intelligents » et assure un maximum de confort aux usagers. « Les immeubles de bureaux modernes ne sont pas des machines, mais des environnements de travail personnalisés qui s’adaptent aux besoins des utilisateurs. Et pas seulement en matière de confort thermique. Il est aussi possible, par exemple, d’utiliser des applis pour trouver la place de parking la plus proche et éviter de perdre son temps en vaines recherches. L’utilisation intelligente de la technologie est également un moyen d’économiser de l’espace : less bricks, more bytes. »

Écosystèmes

Grâce à la digitalisation, Siemens est en mesure de personnaliser toujours davantage sa technologie. La plateforme logicielle Navigator permet de collecter des données anonymisées à partir des bâtiments et de les exploiter dans un environnement cloud sécurisé. L’Intelligent Building Operation Center de Huizingen analyse le comportement de quelque 600 bâtiments. Le moindre écart est aussitôt détecté et corrigé.

Vous en voulez plus ? Le système de gestion IoT ouvert Mindsphere comblera vos attentes. Il peut être utilisé également par d’autres développeurs. « Pourquoi devrions-nous garder ces données pour nous ? Pour créer des écosystèmes efficaces, il faut une collaboration entre différentes organisations. C’est pourquoi nous misons depuis plusieurs années sur une automatisation d’ambiance indépendante de tout système : ainsi, nos solutions de gestion technique des bâtiments peuvent communiquer avec la technologie des autres fabricants. »

Simplification

Les spécialistes capables d’implémenter la technologie des bâtiments sont fort demandés. Pour remédier à la situation, Siemens simplifie la configuration et le montage de ses systèmes. « Aujourd’hui, nous sommes en mesure de visualiser l’utilisation qui sera faite d’un bâtiment avant même la pose du premier pieu. Cette gamification est à la fois amusante et efficace. En adaptant les processus de manière virtuelle, on peut réduire les surcoûts au stade de l’exécution. L’utilisation de la méthode BIM pour mieux préparer les bâtiments utilitaires s’impose également de plus en plus. Elle est particulièrement intéressante quand on peut intégrer le temps de construction (4D), les coûts (5D) ainsi que la gestion et la maintenance (6D) dans le modèle. Cet investissement supplémentaire en amont est largement récupéré lors de la construction et de l’exploitation. »

En savoir plus sur notre portfolio ?  Surfez sur www.siemens.be/buildingtechnologies