Nous passons le plus clair de notre temps à l’intérieur : à la maison, à l’école, au club de sport ou au bureau. Or l’air que nous y respirons est bien trop souvent pollué de particules fines. Une enquête récente dans 222 établissements primaires le montre : la qualité de l’air était préoccupante dans 61 % d’entre eux.

Les particules fines pénètrent dans nos poumons et entraînent toutes sortes de problèmes de santé : infections, maladies cardiaques et vasculaires ou même cancer du poumon. « La pollution de l’air dans les bâtiments scolaires augmente le risque d’asthme, d’allergies et de diabète chez les enfants », explique le docteur Arrazola de Oñate de l’association flamande pour la santé respiratoire et la lutte contre la tuberculose (VRGT). « Et cela a aussi un impact négatif sur leur développement cognitif. » Les entreprises ne sont pas épargnées non plus par les conséquences négatives de cette pollution ambiante, qui peuvent se traduire par une baisse de performances des travailleurs ou un absentéisme problématique. Heureusement, Siemens a la solution.

Halte aux particules fines

Le tout nouveau capteur de particules fines Symaro de Siemens fait appel à la technologie laser pour mesurer l’air ambiant dans les espaces de travail. Les particules sont classées en deux catégories selon leur diamètre : de 0,3 à 2,5 microns ou de 0,3 à 10 microns. Le capteur se règle facilement pour tenir compte des différentes exigences nationales.

Finedustsensor

Finedustsensor

L’affichage fonctionne uniquement lorsque des personnes sont présentes. Lorsque l’espace est vide, l’appareil abaisse sensiblement sa fréquence de mesure, ce qui a pour effet d’en allonger la durée de vie. Et lorsque le module de mesure du capteur finit quand même par rendre l’âme, il se remplace sans problème.

 

Creating Perfect Places

Ce capteur de particules fines complète la gamme Siemens dédiée à la qualité de l’air ambiant. Celle-ci comprend également :

  • Des capteurs qui réduisent la concentration de CO2 et augmentent la quantité d’oxygène, améliorant ainsi la productivité des travailleurs.
  • Des technologies centrées sur l’optimisation de l’humidité ambiante et de la température, de manière à réduire le risque d’infections telles que la grippe.
  • Des capteurs qui mesurent les composés organiques volatils (COV) libérés par les moquettes et les meubles.

Toutes ces technologies sont reliées aux systèmes HVAC de Siemens et s’intègrent parfaitement dans des systèmes intelligents de gestion technique des bâtiments. Une combinaison gagnante pour un climat ambiant de qualité et des espaces où l’on se sent bien et en pleine forme. Bref, des lieux d’exception à tous points de vue.

Envie d’optimiser l’air ambiant dans vos espaces de travail ? Renseignez-vous sur nos solutions.