11 millions de consommations, 90 000 clients, 21 marques : Coca-Cola fait partie du quotidien des Belges. Quelque 4 000 palettes de boissons sortent chaque jour des 5 lignes de production du site de Coca-Cola European Partners Belgium à Wilrijk. Pour assurer le bon déroulement de toutes les opérations, les machines ont été équipées récemment d’un contrôle d’accès RFID à commande centrale de Siemens.

« Le site de Wilrijk est né de la fusion de trois usines », raconte Dirk Lembrechts, Electrical & Automation Engineer employé chez Coca-Cola depuis plus de 28 ans. « Ici, nous produisons essentiellement des bouteilles PET de 0,25 à 2 litres pour le marché belge. Mais nous avons aussi une ligne de production pour les bouteilles en verre iconiques de Coca-Cola. »

Système de tags RFID en forme de goutte

Toutes les machines de production de Coca-Cola European Partners Belgium sont équipées de contrôle d’accès, afin que seules les personnes autorisées puissent les piloter ou modifier des paramètres. « Jusqu’il y a peu, nous utilisions un système de tags RFID en forme de goutte d’eau », explique Dirk. « Ils avaient une couleur différente en fonction des autorisations d’accès définies. » Mais ce système présentait certains inconvénients.

Autorisations d’accès flexibles

Le team de Dirk s’est adressé à son fournisseur attitré Breemes pour implémenter un nouveau système de contrôle d’accès. Partenaire de longue date de Coca-Cola European Partners Belgium, cet intégrateur local s’était également chargé de l’automatisation industrielle à Wilrijk.

« La nouvelle solution devait surpasser l’ancienne à tous points de vue : convivialité, flexibilité et sécurité », précise Joren Marteaux, délégué technico-commercial chez Breemes. « Il fallait aussi qu’elle s’intègre parfaitement dans l’automatisation industrielle actuelle. Et comme Coca-Cola European Partners Belgium utilise le SIMATICS PCS 7, nous nous sommes adressés à Siemens. Leur solution SIMATIC RF1000-a dépassé toutes nos attentes. »

Pour commencer, ce système ne fait plus appel aux tags : les collaborateurs utilisent tout simplement leur carte d’identité. Ceci réduit le risque de perte et d’abus tout en comprimant les coûts. Les cartes d’identité perdues peuvent être immédiatement désactivées. En outre, le système fonctionne avec une base de données centrale et les droits d’accès et d’administration peuvent être attribués au niveau individuel. La définition de droits d’accès pour les nouveaux collègues est également devenue beaucoup plus facile.

Sécurité et traçabilité

Mais ce n’est pas tout. En plus des droits d’accès, le système SIMATIC RF1000 offre aussi un niveau élevé de traçabilité sous la forme d’un « audit trail ». « Chaque connexion à une machine est enregistrée », explique Dirk. « Nous pouvons ainsi voir par la suite qui a modifié certains paramètres et si un problème survient, nous pouvons facilement le résoudre et remettre la production en marche. Attention : le but n’est pas de trouver des coupables, mais de résoudre les problèmes le plus rapidement possible pour faire repartir la production. »

Cet audit trail a déjà permis de réduire le nombre d’incidents. Dirk : « Cela fait deux ans que nous utilisons ce système et nous avons remarqué que les gens sont beaucoup plus conscients de leurs responsabilités individuelles. Il y a donc moins d’interventions. »

Une facilité d’emploi sans pareille

Les opérateurs pour leur part apprécient surtout la facilité d’emploi du système SIMATIC RF1000. « Il est beaucoup plus facile de se connecter », confirme Dirk. « Le lecteur RFID est intégré dans le Comfort Panel des machines. La personne qui travaille sur une machine y laisse simplement sa carte pendant toute la durée de son intervention. Il est même possible d’intégrer le système sous les bureaux dans les salles de contrôle. Il suffit alors de déposer sa carte d’identité sur le bureau pour être connecté. »

Un bond en avant

Entre-temps, le système SIMATIC RF1000 a été installé sur la plupart des machines à Wilrijk, notamment des palettiseurs, des banderoleuses et des applicateurs de poignées. Même la commande de la salle des sirops – le cœur de la production – est reliée au système. Dirk : « Il y a 60 licences actives, réparties entre les techniciens et les opérateurs. Et tous s’accordent à dire que ce système représente un énorme bond en avant en termes de sécurité, de fiabilité et de facilité d’emploi. »

Plus d’informations sur Coca-Cola European Partners ? – Consultez ce lien. 

Plus d’informations sur Breemes ? – Consultez ce lien

Contact: Luk Steemans – luk.steemans@siemens;com