Trois lignes de tram, quatre carrefours et des centaines de voitures dans les deux sens : la Belgiëlei à Anvers est une artère extrêmement fréquentée. Pour fluidifier la circulation, la ville d’Anvers souhaitait optimiser le système d’onde verte qui existait déjà pour les trams et l’élargir au trafic automobile, sans congestionner pour autant les rues secondaires.

Notre département mobilité a commencé par réaliser une étude approfondie. Il en est ressorti que deux ondes vertes – une pour les trams et l’autre pour les voitures – étaient parfaitement compatibles sans impact négatif sur les rues secondaires. A peine un mois plus tard, l’implémentation débutait. Les travaux ont été exécutés à moindre coût dans un temps record.

« Les ingénieurs en transport et circulation de Siemens ont su très vite interpréter nos objectifs et nous ont livré une étude parfaitement claire. Et grâce à leur approche méthodique, le succès a été au rendez-vous dès la phase de test », commente Michael Bastiaens, coordinateur adjoint gestion et maintenance de l’espace public à la Ville d’Anvers – Développement urbain.

Un système dynamique qui fluidifie la circulation
La solution : un système de gestion dynamique du trafic. Des signaux supplémentaires ont été installés afin d’indiquer une vitesse conseillée aux conducteurs de tram. Le système calcule les paramètres qui fluidifieront au mieux la circulation, sur la base des détecteurs situés aux carrefours. Il peut décider de prolonger la phase verte ou rouge des feux de signalisation, par exemple, ce qui permet d’éviter les bouchons dans les rues secondaires.

Contact:
Bart Neirynck
Jean-Pierre Deknop