Avec 25 postes de contrôle, Brussels Airport possède la plus vaste plateforme de screening des bagages à main en Europe. Mais notre aéroport national est-il pour autant efficace ? La réponse est oui. Grâce à la vitesse et à la fiabilité des Tray Return Systems (TRS) qui gèrent la circulation des bacs en plastique contenant les effets personnels et les bagages à main des voyageurs. Ce résultat est le fruit d’une solide alliance entre l’expertise d’Engie Fabricom et les produits d’automatisation de Siemens.

Auparavant, les voyageurs qui devaient passer les contrôles de sécurité avaient deux options : le terminal A pour les vols Schengen et le terminal B pour les autres destinations. Soucieux d’augmenter l’efficacité de ce screening mais aussi d’améliorer le confort des passagers, Brussels Airport a décidé en 2014 de construire une toute nouvelle plateforme de screening. Le « connector », c’est son nom, relie désormais les deux terminaux et réunit quelque 25 lignes de screening à l’intérieur d’une même zone de contrôle, l’une des plus vastes d’Europe.

 

Intérêt international

« La plateforme a été un succès dès son inauguration », se réjouit Peter Gheysels, Sales Manager dans l’équipe Airport Systems d’ENGIE Fabricom, le partenaire attitré de l’aéroport pour les installations et la maintenance.

« Hypermoderne, bourrée de technologies de pointe et réalisée avec les meilleurs matériaux, elle est une garantie d’efficacité et de qualité. Toute l’équipe et l’ensemble des partenaires peuvent être fiers de cette réalisation, qui a suscité de l’intérêt bien au-delà de nos frontières. »

 

« Pour atteindre notre objectif, les machines TRS doivent être opérationnelles à 99,5 % du temps. Pour cela, il faut la meilleure technologie du marché. »

Peter Gheysels, Sales Manager chez ENGIE Fabricom Airport Systems.

 

Mises à niveau régulières

« L’évolution de l’informatique est ultra rapide. Et dans notre secteur, qui n’avance pas recule », affirme Peter. « Nos machines reçoivent régulièrement des mises à niveau pour en accroître les performances et nous permettre d’améliorer encore le suivi de nos processus.

C’est la raison pour laquelle nous sommes passés du S7-ET200S au Simatic S7-1500 de Siemens l’année dernière. Ce nouveau PLC répondait à nos exigences supplémentaires. Il nous offre un plus grand nombre de protocoles de communication et fournit des performances nettement accrues. Autre plus : nous pouvons installer de meilleurs programmes de contrôle, ce qui permet un suivi beaucoup plus efficace et détaillé des différents sous-processus. Tout cela rend l’installation d’autant plus fiable et performante. »

 

 

L’automatisation porte ses fruits

Pour l’entraînement des machines TRS, ENGIE Fabricom a choisi des servomoteurs Simotics S-1FK7 et un convertisseur Sinamics S110. « L’ensemble est ainsi très compact sans rien perdre en fiabilité et en sécurité. De plus, l’entraînement de Siemens s’intègre facilement avec les autres produits d’automatisation de la firme, même si nous avons déjà combiné des marques différentes avec succès dans d’autres aéroports. Enfin, le panneau de commande convivial Simatic HMI TP 1200 permet de détecter les pannes rapidement, si bien que les postes de contrôle restent opérationnels. Les vrais gagnants de cette automatisation poussée sont les voyageurs. »

 

« Notre collaboration avec Siemens présente deux grands avantages : un service ultra professionnel et un fort lien de confiance avec notre interlocuteur attitré »

Philippe Pioli, Senior Project Manager et Peter Gheysels, Sales Manager chez ENGIE Fabricom Airport Systems

 

Des contrôles plus rapides mais plus sûrs

Aujourd’hui, les voyageurs qui passent les postes de contrôle de Brussels Airport ne sont plus obligés d’aller chercher des bacs en plastique ou de les remettre en place. Tout se déroule automatiquement, en amont et en aval du screening. « C’est non seulement plus facile, mais aussi plus silencieux et ergonomique », commente Peter.

« L’optimisation continue du système permet en outre demaximiser les flux de voyageurs et de limiter la pression croissante sur le personnel de sécurité. Un exploit, quand on sait que les nouvelles législations européennes, comme celles sur les liquides, et les mesures supplémentaires prises à la suite des attentats de mars 2016, ont accru la charge sur les flux de passagers. Mais Brussels Airport fait toujours partie des meilleurs élèves en Europe et même dans le monde. La rapidité et la fiabilité des machines TRS, conjuguées au savoir-faire des collaborateurs et au screening à distance, ont un impact crucial sur ces performances. »

 

Pour le bon fonctionnement de ses machines TRS, Brussels Airport compte sur les produits d’automatisation Siemens suivants :

Pour plus d’infos, veuillez contacter Michel Noerens:  michel.noerens@siemens.com

et surfez vers https://www.siemens.be/industrie