Siemens annonce la  création de la Siemens Industry Academy, un partenariat structurel entre le monde académique et de grands acteurs industriels en Flandre. Dans une première phase, vingt-quatre étudiants de la Faculté d’ingénierie industrielle de la KU Leuven seront mis en lien avec des entreprises pour y effectuer un Stage+ et acquérir une expérience unique en collaborant à des projets d’automatisation et de digitalisation dans l’industrie. Dans une deuxième phase, ils se verront proposer un programme de conférences, d’observation en situation de travail et de visites d’entreprise tant en Belgique qu’à l’étranger. À travers cette initiative, Siemens veut familiariser les futurs ingénieurs avec les technologies les plus avancées tout en resserrant les liens avec le monde académique. La KU Leuven est la première université belge à adhérer au projet. 

Les étudiants, tout comme les organisations académiques, ont tout à gagner d’une interaction bien huilée avec le monde du travail. L’industrie quant à elle compte sur une valorisation de la recherche scientifique (appliquée) et sur une détection précoce des jeunes talents. La Siemens Industry Academy vise à concilier de manière optimale ces attentes réciproques.

« La Siemens Industry Academy est une collaboration structurelle entre Siemens, la KU Leuven, des entreprises privées et les étudiants, qui a pour objectif de créer une valeur ajoutée concrète », explique Eddy Nelis, Vice-président de Siemens. « Nous disposons en interne d’une grande expertise ainsi que de nombreux équipements et outils permettant d’aider nos partenaires industriels dans leur transition digitale, de familiariser les étudiants avec les solutions de haute technologie et de rapprocher le monde académique du marché. C’est donc un win-win-win-win. »

Stage+, et bien plus encore

Dans une première phase, un concept unique, appelé « Stage+ », sera mis en place pour permettre aux étudiants de se confronter à la réalité du terrain pendant une période à convenir dans une société industrielle de pointe.  Dix entreprises implantées en Flandre ont introduit des projets d’automatisation ou de digitalisation, dont la pertinence a été évaluée par Siemens. Il s’agit d’Actemium, Agidens, Cloostermans, Kaneka, Lapauw, Merco Machines, Soleras, Vandemoortele, VolvoCars et Wienerberger.  D’autres ont manifesté leur intérêt de participer dans une deuxième phase.

Vingt-quatre futurs ingénieurs industriels de la KU Leuven ont adhéré à l’initiative et se sont vu attribuer une entreprise et un projet par Siemens et la KU Leuven. Siemens s’occupera de l’encadrement, du coaching et de la technologie que l’étudiant devra utiliser. La KU Leuven garantira pour sa part l’intégration dans un cadre académique.

Des ingénieurs bien préparés pour l’avenir

Au cours de ce Stage+, les étudiants acquerront non seulement des connaissances techniques, mais aussi des compétences professionnelles essentielles pour la pratique de leur futur métier.

« Notre but est de les aider à devenir des ‘future proof engineers’ : des ingénieurs capables de trouver des solutions intelligentes à des problèmes technologiques et d’allier méthode et créativité », précise Bert Lauwers, doyen de la Faculté d’ingénierie industrielle.

Excellence académique

Les partenaires concernés soulignent que ce parcours est bien plus qu’un simple stage en entreprise. Thierry Van Eeckhout, Vice President Sales chez Siemens : « Le ‘plus’ de ‘Stage+’ fait référence à l’encadrement poussé et à la connexion réelle avec le monde du travail, dans le cadre d’une collaboration unique. Les étudiants se voient assigner un objectif précis et l’accent est mis autant sur les connaissances techniques que sur les compétences professionnelles. »

Greet Langie, vice-doyenne Enseignement de la Faculté d’ingénierie industrielle de la KU Leuven, ajoute : « Pour nous, il s’agit d’une étape logique dans notre démarche d’excellence académique en étroite coopération avec le monde du travail. En tant que leaders dans notre domaine, nous partageons la même ambition : mettre sur le marché une nouvelle génération d’ingénieurs industriels pour qui apprendre et travailler sont indissociables ».

Contact Thierry Van Eeckhout – thierry.van_eeckhout@siemens.com