Du contrôle qualité au conditionnement, en passant par la préparation des commandes, les solutions de Delta Engineering sont réputées dans l’industrie mondiale des bouteilles en plastique. Depuis peu, le constructeur de machines d’Ophasselt a pu aussi ajouter des solutions de revêtement à son offre de services. Par le biais d’un procédé breveté, une couche microscopique est appliquée sur les emballages en plastique afin d’éviter les fuites. Siemens a fourni les composants et les services nécessaires à la concrétisation de ce tout nouveau concept.

« Le revêtement par traitement plasma, une technique qui consiste à appliquer une fine couche sur un support en plastique, n’a rien de nouveau », explique Luka Goffaerts, ingénieur concepteur chez Delta Engineering. « En revanche, la méthode que nous utilisons est tout à fait innovante. Avec notre système, les bouteilles sont totalement étanches et conviennent donc parfaitement au stockage de substances volatiles. Les emballages enduits sont également adaptés à l’industrie alimentaire et sont entièrement recyclables. »

Delta Plasma Coater : une solution complète sur mesure

Luka ne peut malheureusement pas nous en dire plus sur ce procédé breveté. Mais une chose est sûre : les possibilités sont nombreuses. Avec sa nouvelle gamme de machines DPC, Delta Engineering ambitionne de transformer cette méthode en une solution de revêtement automatisée. Koen Hendrickx, ingénieur en automatisation, a contribué à l’élaboration du concept. « Notre première machine a été la DPC123, DPC étant l’acronyme de Delta Plasma Coater », explique-t-il. « Le 1 correspond au nombre de réacteurs, le 2 à la taille des emballages, et le 3 au nombre de gaz que nous appliquons via notre méthode brevetée. Notre objectif est de développer une gamme de machines capables de traiter tous les types de bouteilles et de contenants en plastique. C’est pourquoi nous planchons aussi sur des modèles DPC223, DPC413 et même DPC613 ».

Commande modulaire et conviviale

Dans la mesure où la conception devait être facilement extensible, Koen s’est mis à la recherche d’un PLC et d’un concept de commande à structure modulaire. Il n’a pas dû chercher bien longtemps : « Cela fait des années que
les solutions Siemens jouent un rôle essentiel dans nos machines. Elles sont modulaires et tous les éléments sont toujours parfaitement harmonisés entre eux. »

Pour la programmation de la machine, l’entreprise s’est aussi tournée vers Siemens, un choix qui s’est avéré judicieux. Koen : « Nicky Vanden Herrewegen venait juste d’intégrer l’équipe en tant qu’ingénieur en automatisation. Il était responsable de la programmation du système de commande, mais n’avait pas la moindre expérience des solutions Siemens. Il ne lui a fallu que quelques mois pour maîtriser totalement le sujet. À vrai dire, il n’avait pas trop le choix, car quatre mois seulement après la définition du concept, la machine devait être opérationnelle pour pouvoir faire une démonstration devant les clients lors de la journée portes ouvertes. »

 

Repousser les limites

Toutefois, le développement de la DPC123 a également constitué un défi à d’autres égards. « C’était la première fois, chez Delta Engineering, que nous travaillions avec des gaz et un environnement sous vide. Même si nous connaissons bien le processus, le transposer à un système de commande est une opération assez complexe. Il faut environ 9 secondes pour enduire une petite bouteille. Le changement de bouteille doit se faire en 6 secondes. Tout doit donc être réglé avec précision et parfaitement coordonné.

Par ailleurs, Delta Engineering s’est imposé des normes de sécurité très strictes. « Les machines doivent être totalement sûres pour les opérateurs. C’est un de nos principes de base », explique Koen. « De plus, pour que les emballages puissent être utilisés dans l’industrie alimentaire, nous avons dû tenir compte de nombreuses réglementations. Il faut que chaque bouteille soit traçable, par exemple. »

Unis par l’innovation

Comme la machine de revêtement par traitement plasma utilise une méthode brevetée, Delta Engineering a conçu un système de crédit spécial. « Le principe est que les clients paient en fonction du volume », explique Koen. « Ils peuvent acheter des crédits à l’avance, qui sont placés électroniquement sur la machine. À l’avenir, nous pourrons y associer des offres et des avertissements automatiques. »

Ici aussi, Delta Engineering s’avance en terrain inconnu. Mais pas de quoi effrayer Koen, Nicky, Luka ou le reste de l’équipe. Koen : « Chez Delta Engineering, nous sommes résolument tournés vers l’avenir : nous tentons d’anticiper les tendances et réfléchissons à la manière dont nous pouvons aider nos clients à s’y adapter le plus vite possible. Cette volonté constante d’innover, nous la retrouvons également chez Siemens. »

Pour le développement de sa gamme de machines DPC, Delta Engineering compte sur l’expertise et les solutions
suivantes de Siemens :

Plate-forme d’automatisation basée sur PC
Motion Control
Périphérie centrale pour E/S distantes
Safety Integrated
Profisafe
Commutateurs SCALANCE
Motoréducteurs servo SIMOTIC S et SIMOTIC
SINAMICS
SIMATIC

Pour plus d’informations, contacter olivier.van_bokhoven@siemens.com