VYNCKE conçoit et fabrique des chaudières industrielles qui transforment les déchets biomasse et industriels en énergie propre. Les installations de l’entreprise familiale basée à Harelbeke sont utilisées dans de nombreux secteurs de par le monde. Pour le producteur d’électricité. CapWatt, filiale du fabricant portugais de panneaux SONAE-ARAUCO, le constructeur de chaudières a intégré douze mètres d’appareillage de commande – dont toute une série de composants Siemens – dans trois conteneurs qui ont ensuite été acheminés par camion jusqu’à Mangualde, au Portugal.

C’est en 1912, à Gullegem, en Flandre-Occidentale, que Louis Vyncke a eu l’idée de transformer des chaudières à charbon pour brûler des déchets.Son entreprise est aujourd’hui dirigée par la quatrième génération. Elle occupe 350 personnes et construit des installations de valorisation énergétique dans le monde entier, pour des secteurs très différents : transformation du bois, agriculture, agroalimentaire, automobile, recyclage, etc.

Production autosuffisante de MDF

Vyncke finalise actuellement la construction d’une installation biomasse à Mangualde, au Portugal, qui permettra de valoriser les déchets d’une usine de panneaux MDF. Ruben Vanherpe, Control & Automation Engineer : « Les troncs bruts sont d’abord transformés en granulés et en fibres, puis séchés et comprimés pour fabriquer les panneaux MDF. Les deux processus sont très énergivores. »

Ils produisent également énormément de déchets – écorces, sciure, déchets de coupe … – qui peuvent être brûlés. Ruben Vanherpe : « Si l’on transforme intelligemment les déchets sur place, la fabrication de MDF peut être en partie, voire totalement, autosuffisante en énergie. »

Un rendement de 100 %

Sur le site de SONAE-ARAUCO à Mangualde, au Portugal, c’est une installation Vyncke qui fera le travail. Ruben Vanherpe : « Les déchets de bois seront brûlés pour alimenter une turbine en courant, lequel sera transformé en plusieurs types d’énergie : électricité, vapeur saturée, air chaud et huile thermique. Les gaz de combustion et la chaleur récupérée de la cheminée seront envoyés vers l’installation de séchage. Autrement dit : la centrale aura un rendement de 100 %. »

Une armoire de commande dans un conteneur

Plutôt que d’héberger les moteurs, la commande et la salle de contrôle dans un bâtiment, Vyncke a préféré les installer dans un ingénieux système préfabriqué à partir de conteneurs maritimes. Un nouveau concept qui offre de nombreux avantages, selon Ruben Vanherpe : « Contrairement à un bâtiment, le conteneur peut être placé juste à côté de la chaudière, ou même au-dessus. Ceci permet d’économiser jusqu’à 100 mètres de câblage et donc d’alléger la facture du client. »

 

Mais ce n’est pas tout : « Il est impossible de transporter en un bloc une armoire de commande de 12 mètres de long et d’un poids de 5 tonnes », explique Stefaan Vanryssel, gérant du tableautier VL Technics à Waregem. « Normalement, on prépare toute la structure à l’atelier, puis on la divise en compartiments et on la reconfigure une fois sur place. C’est une grosse perte de temps et une source d’erreurs. L’utilisation des conteneurs résout le problème. »

Solide réputation dans le secteur des panneaux

Les appareils de commande de la centrale destinée à SONAE-ARAUCO ont pris place dans trois conteneurs maritimes : deux pour les entraînements et variateurs, et un pour le système de traitement de l’eau et la salle de contrôle. « Les conteneurs sont isolés, climatisés, résistants au feu et équipés d’un éclairage. Au lieu d’une simple armoire de commande, le client reçoit donc un ensemble prêt à l’emploi qu’il n’y a plus qu’à raccorder une fois livré », souligne Ruben Vanherpe.

Le projet pour SONAE-ARAUCO est l’un des plus grands que le constructeur de chaudières ait jamais réalisés de A à Z. L’installation a une capacité réelle de 93 mégawatts et 116 tonnes de courant. Ruben Vanherpe : « Avec de telles puissances, on ne peut pas prendre le risque de générer des erreurs ou des incohérences. C’est pourquoi nous avons demandé conseil à Siemens, qui est notre partenaire de confiance et qui possède une solide réputation dans l’industrie du bois. »

Un travail d’équipe pour la meilleure configuration possible

« Siemens est en mesure de nous fournir un ensemble complet », poursuit l’ingénieur. « De ce fait, toutes les parties s’harmonisent parfaitement entre elles, ce qui est bien pratique. On n’a pas besoin d’installer des fichiers de communication pour les faire dialoguer, par exemple. Et comme le moteur et l’entraînement proviennent du même fabricant, on obtient des performances plus élevées. Pour des installations d’une telle puissance, ça compte. »

Technologie Siemens utilisée dans l’installation de SONAE-ARAUCO :

– Entraînements autonomes Sinamics G150

– Entraînements Sinamics G120C

– Moteurs Simotics 1LA4 &1LE16

– PLC Simatic S7-400

– Appareillage basse tension Sirius

La collaboration entre Siemens et Vyncke remonte à vingt ans. « Nos ingénieurs connaissent donc parfaitement la gamme Siemens. Mais chaque installation est différente », commente Ruben Vanherpe : « Du coup, c’est fantastique de pouvoir compter à tout moment sur les conseils et le support de Siemens. Pour SONAE-ARAUCO, ils nous ont aidés à choisir la combinaison d’entraînements et de moteurs optimale. C’est un plaisir d’avoir un partenaire de confiance avec qui on peut élaborer les meilleures configurations et intégrations. »

Voyez comment Siemens peut vous aider à réaliser votre projet mécanique le plus complexe. Contactez Tom De Wilde – tom.de_wilde@siemens.com –  pour un entretien sans engagement.

Plus d’information sur Vyncke ? Consultez ce site. 

Plus d’information sur Capwatt ? Consultez ce site. 

Plus d’information sur VL Technics ? Consultez ce site.